Parlez ! Vendez-vous ! N’hésitez pas à réseauter !

Il semble que la plupart des conseils sur la façon de réussir au travail soient vraiment parfaits… pour les extravertis.

En fait, la façon de fonctionner du monde du travail moderne semble avoir été pensée pour les extravertis : les idées sont développées lors de séances de brainstorming. Les bureaux sont de plus en plus organisés en open space malgré ses travers. Les gens sont encouragés à s’exprimer lors des réunions même quand ils n’en ont pas envie.

Alors, que faire si vous êtes introverti ?

Oui, quand le mot introversion qualifie le mieux votre personnalité, vous avez tendance à vous recharger, à vous sentir plus énergique et à mieux travailler lorsque vous êtes seul.

Pourtant, de nombreux emplois du monde professionnel aujourd’hui ont tendance à bousculer toute personne introvertie hors de sa zone de confort.

Entre des emplois qui impliquent de fréquentes prises de parole en public, des rencontres avec de nouvelles personnes et les postes supports au service-client, une personne introvertie est en quelque sorte forcée de dépasser son monde intérieur pour affronter les autres.

Mais si vous êtes introverti, vous n’avez pas à subir votre quotidien dans un monde d’extravertis.

Il s’avère qu’il existe des stratégies spécifiques que les introvertis peuvent utiliser pour travailler efficacement (et rester sains d’esprit) dans le monde des extravertis.

Pour en savoir plus, nous avons discuté avec Susan Cain, auteur du best-seller : Silence : Le pouvoir des introvertis .

personne introvertie article objets calme marti olsen laney


4 astuces pour dépasser son introversion et réussir sa vie professionnelle en tant que personne introvertie

1. Trouvez le bon emploi

Ce qui influencera le plus votre succès professionnel, quel que soit le type de personnalité, est peut-être la capacité à «trouver des postes dont les caractéristiques s’accordent à vos besoins», déclare Cain.

Les personnes introverties préfèrent souvent des postes qui leur permettent de fonctionner de manière assez autonome ou des entreprises qui leur permettent de travailler dans des environnements calmes, voire qui donnent la possibilité de faire du télétravail régulièrement, donc en somme de mieux gérer son désir de solitude.

En effet, les « emplois cérébraux », plutôt que les emplois sociaux,  » semblent mieux convenir au fonctionnement d’un introverti. Ces emplois où les problèmes ne se résolvent pas forcément tous ensemble dans une pièce, mais chacun de son côté jusqu’à la synthèse des résultats.

De plus, les emplois sous cette forme ont le bénéfice de laisser du temps pour soi, ce qui s’avère toujours très utile, quand en tant qu’introverti, on n’a pas toujours envie de courir.

Bien sûr, le travail d’équipe et la collaboration à un certain niveau font partie de presque tous les emplois, mais, comme le note Cain, « il y a des équipes, et puis il y a des équipes ».

Les groupes qui fonctionnent avec des rôles clairement définis pour chaque participant sont généralement meilleurs pour une personne introvertie que les équipes où le brainstorming, la planification de projet et la recherche de consensus se font toujours ensemble.

introverti menu mise à jour auteurs


2. Prenez du temps pour vous

Peu importe le type d’emploi que vous prenez ou l’entreprise pour laquelle vous travaillez, Cain dit qu’il est essentiel d’en trouver les caractéristiques qui sont favorables à votre personnalité d’introverti.

Bien que vous ne puissiez peut-être pas travailler dans un bureau à huis clos ou travailler à domicile un jour par semaine, vous pouvez mobiliser votre énergie d’autres manières avec un peu de stratégie.

Par exemple, si vous constatez qu’une journée de réunions consécutives vous épuise totalement, essayez plutôt d’espacer ces réunions au cours de la semaine. Il n’y a pas de mal à essayer de ménager ses sentiments d’autant plus que ça vous permet de rester plus performant.

Prendre des pauses tranquilles périodiques au calme, est également important.

Si vous vous sentez surchargé par le bavardage de l’open space, « allez aux toilettes, sortez, faites tout ce que vous pouvez pour vous ressourcer », explique Cain.

Dans son cas, lorsqu’elle démarrait sa carrière professionnelle, elle n’hésitait pas à prendre son déjeuner à l’extérieur ou dans un café à proximité de son lieu de travail. S’éloigner du bureau dit-elle, lui a permis de se détendre et de se ressourcer beaucoup plus facilement que dans la salle de repos de l’entreprise.

définition nom adjectif introverti


3. Gérez vos obligations sociales

Certaines des situations les plus éprouvantes pour les introvertis ne se déroulent pas pendant la journée de travail. Au contraire, ce sont les cocktails ou les événements de réseautage qui suivent.

Et bien qu’il soit important de passer du temps avec vos collègues et contacts après les heures de travail, Cain suggère de veiller à ce que vos engagements sociaux restent gérables.

En effet la différence entre un introverti et un extraverti est fondamentale dans ce type d’environnement. Là où un extraverti puise son énergie dans les événements mondains, l’introverti se vide de la sienne.

Être introverti n’est pas un défaut pas plus qu’une qualité. C’est juste votre façon d’être, de gérer vos émotions, les difficultés, le rapport aux amis, à autrui, la présence des autres… Vous n’avez donc pas à vous forcer à être quelqu’un que vous n’êtes pas comme si vous deviez en avoir honte.

Si vous êtes introverti, ne vous engagez pas trop parce que vous vous sentez coupable de dire non – il vaut mieux être sélectif et heureux que malheureux et dépassé ou épuisé.

Fixez également des objectifs et des attentes réalistes pour le moment où vous êtes réellement à l’événement. « Vous n’avez pas besoin de trouver un sujet de discussion avec chaque individu dans la pièce », dit-elle. « Si vous avez une bonne conversation avec quelques personnes, ce sera déjà ça votre succès. »

personne introvertie manifestations peur autre


Ne soyez pas timide (à propos de vos talents)

Plus important encore, rappelez-vous que l’introversion, comme l’extraversion, n’est pas seulement un trait de leadership naturel, c’est un trait extrêmement précieux. Il faut juste l’apprécier du bon point de vue.

La force des introvertis ? Ils sont « persévérants, diligents et concentrés sur le travail », dit Cain. « Donnez-leur un problème difficile à résoudre, et ils travailleront plus dur et plus longtemps que les extravertis. »

Les introvertis ont également «un avantage créatif», car «un élément crucial de la créativité est de pouvoir se débrouiller seul et réfléchir», explique-t-elle. Et une étude de Wharton révèle que les introvertis font en fait de meilleurs leaders en raison de leur capacité à déléguer avec succès.

Oui, il est important que tout le monde sorte de sa zone de confort de temps en temps, mais d’abord, suivez les conseils de Cain et « embrassez vos forces ». Parce qu’il est plus important d’être qui vous êtes.

À lire aussi :

👉 Open space : voici pourquoi tant d’entreprises ont fait ce choix

👉 Comment faire l’avocat du diable sans passer pour le méchant

👉 Comment trouver un emploi en télétravail qui réponde à vos besoins

👉 7 façons efficaces de répondre à la question : Tu fais quoi dans la vie ?

Publié par Kliner

POSTS POPULAIRES