Une personne qui aime l’argent est qualifiée de vénale, dans ce sens qu’elle est suffisamment attirée par l’argent au point de sacrifier des valeurs humaines pour le plaisir de se remplir les poches.

Cependant, on peut aimer l’argent dans le sens de vouloir devenir riche, sans en être obsédé. Tout comme toute personne obsédée par l’argent n’est pas forcément dénuée de valeurs respectables.

En effet, on peut aimer l’idée de posséder de l’argent puis en avoir et être tout de même quelqu’un de généreux, ce qui fait de nous un philanthrope.

De même qu’on peut aimer l’argent et vouloir le garder pour soi, ce qui fait de cette personne quelqu’un de cupide ou d’avare.

Et là encore une distinction s’impose entre l’avare et le cupide. Le cupide aime l’argent et ne veut le partager avec personne mais n’hésitera pas à le dépenser pour lui, là où l’avare aime l’argent au point de ne même pas vouloir le dépenser pour ses propres besoins, par peur de ne plus en avoir : on dit qu’il thésaurise.


Est ce positif ou négatif d’être une personne qui aime l’argent ?

En réalité, la perception qu’on a d’une personne qui aime l’argent varie d’une culture et d’une éducation à une autre, de telle sorte que cette personne pourra être qualifiée d’ambitieuse, de rêveuse ou de fonceuse dans une certaine société. Et se voir traitée d’avide, de vénale ou encore de vaniteuse dans une autre…

L’expression vaniteuse est d’ailleurs généralement employée par des personnes chrétiennes, qui sous-tendent dans l’utilisation du terme vaniteux, le fait de s’accrocher à des choses de ce monde que pourtant nul n’emportera au paradis.


L’argent fait-il le bonheur ?

L’une des plus belles réponses apportées à cette question est celle donnée par Jean D’ormesson qui disait « L’argent ne fait le bonheur que de ceux qui n’en ont pas. »

C’est intéressant de noter la mécanique induite derrière cette réponse. Cela signifie que si vous n’avez pas d’argent, alors vous en rêvez, vous imaginez comment vous serez heureux une fois que vous en aurez, et cela suffit à vous procurer un certain bonheur.

Par contre une fois que vous avez l’argent dont vous rêviez, il cesse d’être un facteur déterminant de votre quotidien, notamment lorsqu’il est en abondance. De fait d’autres paramètres de votre vie prennent plus d’importance qu’ils n’en avaient et ce sont eux qui influencent le plus votre bonheur du moment… et plus du tout l’argent.

Cette réponse semble parfaitement compléter une analyse selon laquelle le fait de posséder l’argent amplifie en réalité les qualités et défauts de la personne que vous êtes et des relations que vous entretenez.

Si sans argent vous étiez généreux, vous le serez encore plus une fois que vous en aurez, et inversement. De même, si par exemple votre relation amoureuse était en souffrance avant d’avoir beaucoup d’argent, elle sera encore plus fragile une fois la richesse atteinte.


Comment appelle-t-on une personne qui n’aime pas l’argent ?

Une personne qui n’aime pas l’argent peut être qualifiée de modeste ou de humble. Dans ce sens qu’elle sait se contenter du strict minimum pour financer son train de vie, celui-ci qui généralement n’est pas très élevé.


Tradez sans risque avec 100 000 € d’argent virtuel

Révélez le trader qui sommeille en vous avec le simulateur d’actions GRATUIT de notre partenaire e-Toro. Soumettez des transactions dans un environnement virtuel avant de commencer à risquer votre propre argent. Entraînez-vous à des stratégies de trading afin que, lorsque vous serez prêt(e) à entrer sur le marché réel, vous alignez les bonnes décisions pour développer votre patrimoine. Essayez le simulateur de trading aujourd’hui >>

À lire aussi :

👉 Comment WhatsApp gagne de l’argent en 2022

Publié par Kliner

POSTS POPULAIRES