Tout le monde le sait, il est indispensable de se constituer une épargne pour protéger son avenir. Mais aujourd’hui où il est si difficile de joindre les deux bouts notamment quand on a un bas salaire, il n’est pas évident de savoir combien il faut épargner et de comprendre si notre niveau d’épargne actuel est en ligne avec les personnes de la même génération.

En effet, une bonne façon d’évaluer l’efficacité de son organisation financière, c’est en se comparant à ses pairs : essayer de savoir quelle est l’épargne moyenne des français pour votre âge.

Si votre épargne est inférieure à la moyenne épargnée pour votre tranche d’âge, cela voudrait peut-être dire que vous n’utilisez pas vos revenus de manière optimale.

Bien que cela arrive que vous ne puissiez juste pas épargner pour le moment, voici les bonnes pratiques à avoir à l’esprit à chaque instant pour mieux organiser votre avenir et pourquoi pas, cheminer vers la liberté financière.


Comprendre comment fonctionne l’épargne

L’épargne représente toute somme d’argent qu’une personne retient de ses revenus après les dépenses de consommation contraintes du ménage (loyer, alimentation…), ainsi que les dépenses opérées pour financer son style de vie.

Cet argent mis de côté peut servir la réalisation de différents projets de vie, comme nous le soulignons dans le post 👉 Comment économiser de l’argent pour réaliser tous ses rêves ?.

Bien que vous puissiez mettre au travail votre épargne, c’est à dire essayer de lui faire produire des intérêts ou retours sur investissement, cela implique que vous ayez à choisir entre des solutions sécurisées mais peu rémunératrices comme le livret A. Ou alors vous tourner vers des solutions plus risquées mais bien plus rémunératrices, comme par exemple l’investissement en bourse.

Dans ce post, l’utilisation du terme « épargne » renverra toujours aux espèces ou équivalents de trésorerie (comme les dépôts sur un compte courant ou un compte d’épargne) qui sont faiblement rémunérateurs, mais qui protègent votre capital quasiment contre toute perte (mis à part l’inflation et une éventuelle faillite bancaire, hypothèse dans laquelle le Fonds de Garantie et des dépôts et de résolution (FGDR) vous protège à hauteur de 100 000€ par déposant et par établissement).

Généralement, le capital déposé dans une institution financière peut se retrouver sur un ou plusieurs comptes chèques (appelés aussi compte de dépôt ou compte courant), des comptes d’épargne ou des comptes du marché monétaire, avec pour chacun ses avantages et inconvénients.

Il faut donc considérer qu’indépendamment du type de comptes bancaires que vous utilisez pour stocker votre argent, le solde disponible sur chacun d’eux peut être considéré comme de l’épargne.

Aussi, les éventuels intérêts générés par l’épargne déposée sur des comptes rémunérés sont suffisamment marginaux pour influencer l’évaluation de l’épargne moyenne des français.

En effet, le rendement de tels comptes est si faible qu’il ne génère pas une évolution substantielle du solde disponible, même sur une longue période.

l'épargne des français assurance vie milliards d'euros banque de france menu entreprise sommes européens

Même les comptes d’épargne avec un taux d’intérêt plus élevé que celui du Livret A ne rapportent pas généralement autant que d’autres types de placements plus risqués.

C’est pourquoi quiconque souhaite fructifier son épargne pour des objectifs à long terme comme se préparer une bonne retraite, devra sécuriser une partie de cette épargne sur des comptes d’épargne dédiés ; puis allouer le montant restant à des activités plus rémunératrices mais plus risquées, que sont les produits d’investissement.

Bien sûr, au début de leur carrière, les personnes (du moins celles qui n’ont pas hérité d’une fortune) commenceront avec peu voire pas d’épargne, en particulier celles qui occupent des premiers emplois peu rémunérés.

Mais à mesure qu’une personne progresse dans sa carrière et prend de l’âge, son niveau de revenus devrait augmenter (sa capacité d’épargne aussi), jusqu’à atteindre un pic à l’approche de la retraite. Et une fois à la retraite, la capacité d’épargner devrait diminuer pour la plupart des gens, puisqu’en général les retraités connaissent une perte de revenus substantielle que devront combler des ajustements sur le mode de vie.

Mais tout cela c’est de la théorie. Découvrez la réalité derrière les milliards d’euros épargnés par les français chaque année.


Quel est le montat moyen de l’épargne des français ?

Selon l’ Insee, le taux d’épargne des ménages français a représenté 18,7% du revenu disponible brut en 2021. En d’autres termes en moyenne, les français ont consacré 18,7% de leurs revenus à de l’épargne pendant la crise du Covid 19, soit 5 points au dessus du taux d’épargne moyen sur les 40 années précédentes (moyenne taux d’épargne des français de 1981 à 2020 = 13,4%).

Une autre lecture intéressante de l’épargne des français est le montant épargné en fonction de l’âge. En effet, il peut être déterminant de se comparer à des personnes de même âge pour savoir si finalement, notre organisation financière nous situe en avance ou en retard par rapport à la moyenne.

Malheureusement, une telle étude sur les épargnants français n’existe pas (ou alors nous ne l’avons pas trouvée) au moment de la publication de cet article.

Cependant aux Etats-Unis, la Réserve Fédérale a constitué 6 groupes pour mesurer le solde moyen de leurs comptes bancaires par catégorie d’âge, dans le cadre d’une étude sur la consommation des ménages américains.

Bien que ces données ne soient pas celles des ménages français, la similitude des deux sociétés d’un point de vue économique tout du moins, permet tout de même de donner une grille de comparaison pertinente pour les épargnants français et nos voisins européens.

Ceci étant, il faut noter que si le taux de pauvreté de la population des Etats Unis avant la crise sanitaire est de 10,5% contre 14,6% en France (chiffres en 2019), le salaire moyen en 2022 aux USA est de 61 849€ contre 40 600€ en France, soit 50% de plus. Cela se pondère aussi par un coût de la vie qui est en moyenne 20% plus élevé aux États-Unis, d’après cette base de données collaborative.

Aussi faut-il le préciser, cette étude américaine a été faite sur la base d’un échantillon représentatif de l’ensemble de la société américaine, pas seulement des plus aisés ou inversement, des plus pauvres.


Solde moyen de l’épargne par âge

étude revenu manière ménages assurance vie raison partie épargne salariale covid 19 plus aisés actifs risques surplus d'épargne

Moins de 35 ans

En 2019 les moins de 35 ans avaient l’épargne la plus basse, avec un solde disponible de 10 787 euros en moyenne.

Il s’agit toutefois du groupe d’âge le plus difficile à lire, car sont aussi pris en compte des adolescents ou jeunes adultes qui se retrouvent sur le marché du travail.


35 à 44 ans : quelle épargne à 40 ans ?

L’épargne moyenne des répondants âgés de 35 à 44 ans était de 26 763 euros en 2019, soit un des niveaux les plus élevés des 30 dernières années.

Si les personnes autour de la quarantaine bénéficient en général d’un niveau de revenus plus élevé que les moins de 35 ans, elles font généralement face à des dépenses de fonctionnement plus importantes.

En effet, il faut y impacter le coût du loyer plus important car besoin de logements plus spacieux quand il y a des enfants, des frais de transport plus élevés par foyer, des frais de garde, d’habillement, des impôts… tout dans des proportions un peu plus importantes.

C’est à ce stade que les stratégies pour optimiser sa fiscalité sont les plus déterminantes pour permettre à ce groupe de constituer sereinement une épargne et de la protéger.


45 à 54 ans

Les 45 à 54 ans présentent une épargne moyenne de 46 219 euros.

Cette catégorie d’âge est celle qui commence à avoir un patrimoine net important, notamment ceux qui ont pu acheter un bien immobilier autour des 30 ans, et qui arrivent à la fin du remboursement de leur prêt.

Pour ceux dont c’est le cas cela vient booster leur capacité d’épargne, puisque n’ayant plus à payer de loyer ou à rembourser les mensualités de leur crédit immobilier, ils sont libérés de la charge la plus importante dans les dépenses contraintes des ménages.


55 à 64 ans

Les répondants âgés de 55 à 64 ans ont déclaré une épargne moyenne de 55 300€ en 2019.

Ce montant a tendance à être supérieur à la tranche d’âge précédente car à l’approche de la retraite, les personnes ont tendance à allouer une part plus importante de leurs revenus à l’épargne.


65 à 74 ans

En 2019 l’épargne des personnes âgées de 65 à 74 ans s’élevait à 57 927 euros en moyenne.

Au moment où ces personnes quittent le marché du travail, elles connaissent donc le pic de leur épargne.

Il est toutefois critique d’observer qu’avec l’espérance de vie qui ne cesse d’augmenter, une épargne disponible de 58 000€ à l’âge de 65 ans présage une fin de vie à compter chaque sou, notamment pour ceux qui auront la chance de vivre plus longtemps.

En effet, supposons que vous souhaitiez conserver votre train de vie (ce qui n’est que normal) alors qu’à la retraite vous connaissez une baisse de revenus avec votre pension retraite. Admettons donc que chaque mois votre épargne baissede 500€, considérant que vous preniez « seulement » 500 euros sur votre épargne pour compenser la perte de revenus.

Avec ces hypothèses, cela signifie qu’au bout de 10 ans, donc à 75 ans, vous aurez consommé toute votre épargne !

C’est pourquoi il est crucial de préparer sa retraite de façon à viser la liberté financière une fois que vous y êtes.


75 ans ou plus

Le dernier groupe des 75 ans et plus présente un solde moyen disponible de 53 046€. Soit une baisse enclenchée pour les raisons évoquées plus haut.


Pourcentage de titulaires de comptes bancaires par groupe d’âge

Une observation intéressante de cette étude porte sur la part des répondants qui déclare posséder un compte bancaire.

En effet, si aujourd’hui 97% de la population active possède un compte bancaire, ils n’étaient que 85% il y a 30 ans.


Combien devriez-vous garder en épargne ?

Le montant que vous devriez épargner à l’idéal dépend de plusieurs facteurs qui impactent votre situation financière particulière.

Déjà, il est fortement recommandé de déposer votre épargne auprès des banques présentant les plus hautes garanties de solvabilité. En effet, la récente crise des subprimes de 2008 avec l’ébranlement du système bancaire mondial ou encore les crises successives observées en Grèce ou dans des pays d’Amerique du Sud, montre que le choix de ses établissements financiers est un acte déterminant pour son avenir. Pour le faire il faut donc aller au delà l’habituel calcul du coût des agios.

Partant de là, il serait de bon usage de ne pas conserver plus de 100 000€ de votre épargne par établissement financier, sauf à ce qu’il présente de parfaites garanties, comme évoqué. Car rappelez-vous, le Fonds de Garantie et des dépôts et de résolution (FGDR) vous protège à hauteur de 100 000€ par déposant et par établissement.

Ensuite, votre stratégie d’épargne doit d’abord viser à vous constitiuer un fonds d’urgence qui vous permette de couvrir tous les imprévus majeurs d’une vie : maladie, décès, réparation voiture, etc.

Sachant que le montant de ce fonds d’urgence variera lui aussi d’une personne à une autre, selon les modes de vie, l’architecture des foyers, la culture…

Enfin, une fois votre fonds d’urgence constitué, vous devez vous atteler à mettre de côté un pactole suffisamment important qui couvrira vos dépenses de fonctionnement pour le restant de votre vie, à l’instant où vous arrêterez de travailler. L’autre option étant de faire suffisamment d’investissement pour générer des revenus de rente supérieurs à vos dépenses de fonctionnement.

français crise taux d'épargne épargnants peur étude épargne retraite comptes courants lecture fourmi bas de laine

Quelle épargne pour être riche ?

Selon l’Insee un adulte seul épargne en moyenne 4 800€ par an. Mais cette moyenne cache une rélle disparité.

En effet, si les 20% les plus pauvres en France épargnent environ 360 euros par an, les 20% les plus riches mettent de côté quant à eux environ 16 000 euros !


Le PER (Plan d’Epargne Retraite) est il considéré comme un compte d’épargne?

Les comptes d’épargne classiques servent à mettre de l’argent de côté pour des objectifs de court, moyen et long terme, dont la retraite peut en faire partie.

De l’autre côté le plan d’épargne retraite est lui aussi un dispositif qui permet d’alimenter un compte d’épargne. A ceci près que le PER présente des conditions de fonctionnement qui vous empêchent de sortir de l’argent sur votre compte avant un ceratin temps, soit 5 ans avant votre retraite.


En résumé sur l’épargne moyenne des français

S’il n y’avait qu’un message à retenir, c’est qu’il est crucial de commencer à épargner le plus tôt possible. Ceci étant quel que soit votre âge, il est toujours temps de commencer à épargner dès maintenant, même si plus tard vous commencez, plus importants seront les efforts à faire pour rattraper la moyenne de votre tranche d’âge. Et bien plus encore pour atteindre l’indépendance financière.


Tradez sans risque avec 100 000 € d’argent virtuel

Révélez le trader qui sommeille en vous avec le simulateur d’actions GRATUIT de notre partenaire e-Toro. Soumettez des transactions dans un environnement virtuel avant de commencer à risquer votre propre argent. Entraînez-vous à des stratégies de trading afin que, lorsque vous serez prêt(e) à entrer sur le marché réel, vous alignez les bonnes décisions pour développer votre patrimoine. Essayez le simulateur de trading aujourd’hui >>

Publié par Kliner

POSTS POPULAIRES