D’après l’Insee, de plus en plus de retraités ont recourt au cumul emploi retraite. En 2018 on dénombrait quelques 478 000 retraités actifs, un chiffre qui a triplé sur les dix années précédentes et qui marque une tendance sociétale intéressante à observer.

En effet, prendre sa retraite a toujours été un moment fort sur lequel se projettent surtout les salariés de plus de 50 ans, anticipant la bascule d’une longue et productive carrière vers une suite de vie faite de détente, voyages et partage d’instants de vie.

Mais l’évolution de la société entre la mondialisation qui fait tomber les frontières mais qui souvent crée plus de distance entre les membres d’une famille ; la perte de pouvoir d’achat qui crée une pression financière sur les bas revenus ; le tout combiné au choc que représente le changement de rythme de vie que connait un retraité par rapport à sa vie d’actif…

Autant de facteurs qui conduisent de plus en plus de retraités à chercher à travailler à la retraite, trouvant dans le cumul emploi retraite un mode de vie nettement plus équilibré pour leurs finances comme pour leur place dans la société.

Si travailler à la retraite présente de nombreux avantages, un retraité n’est toutefois plus un salarié comme les autres, au moins du point de vue de l’administration. En ce sens que certaines limites et règles s’appliquent au cumul emploi retraite, celles-ci qui pourront avoir un impact notamment sur le montant des pensions de retraite.

Si comme d’autres retraités vous envisagez de retourner au travail, il est probable que vous soyez face à l’une de ces situations, voire les deux cumulées :

  • Vous êtes perturbé par le vide post-retraite et êtes en quête de sens
  • Votre pension de retraite ne vous permet pas de vivre la vie dont vous rêviez et vous cherchez un meilleur confort financier

Quelles que soient vos raisons, dans cet article nous vous partageons les avantages et inconvénients à travailler à la retraite, les conditions d’accès au cumul emploi retraite, l’impact que cela a sur votre pension de retraite, et aussi celui qu’il pourrait avoir sur votre santé.


Quels sont les avantages à travailler à la retraite ?

Reprendre une activité professionnelle à la retraite offre de nombreux avantages, au delà du bonus que cela peut représenter pour les finances.

cumul emploi retraite total mise à jour caisse de retraite à taux plein activité site revenus base régime général activités bénévoles


1. Des revenus supplémentaires

Travailler à la retraite vous permet d’augmenter le total de vos revenus, le salaire perçu venant se cumuler à votre pension de retraite de façon totale ou partielle, selon votre niveau de rémunération.

En effet, beaucoup de personnes en activité sous-estiment l’épargne totale dont elles auront besoin pour passer une retraite confortable. C’est seulement une fois retraitées qu’elles réalisent que leur pension de retraite à taux plein ou partiel, ne suffira pas à couvrir tous leurs besoins quotidiens pour le restant de leur vie.

Avec une reprise d’activité, un retraité se donne la possibilité de générer des revenus supplémentaires qui au delà d’apporter du beurre dans les épinards, pourront également servir à renforcer son épargne, à investir pour générer des rentes et aussi à se payer une meilleure mutuelle de santé.


2. Une meilleure couverture des frais de santé

Il est bon de savoir que si vos revenus ne dépassent pas 767€ par mois pour une personne seule, vous pouvez bénéficier de la complémentaire de santé solidaire (CMU-C) (vérifier votre éligibilité), qui vous permet d’effectuer vos consultations médicales et de recevoir vos traitements sans avance de frais.

Si toutefois vous dépassez ce plafond, vous aurez besoin de vous payer une bonne mutuelle de santé pour tous vos frais médicaux, qui devraient augmenter logiquement avec l’âge.

Car en effet avec le départ à la retraite, vous devez désormais payer la totalité des cotisations de votre complémentaire santé, ce qui peut peser sur votre budget en fonction du niveau de couverture souhaité.

En recommençant à travailler à la retraite, vous vous redonnez la possibilité d’avoir la meilleure mutuelle possible pour vous et vos ayant droits, celle-ci étant obligatoirement prise en charge à 50% par votre employeur.


3. L’opportunité de repousser l’ennui

droits à la retraite de base pensions de retraite site revenus d'activité contenu reprise d'une activité services cumul intégral


Comme disait Voltaire, « le travail éloigne de nous trois grands maux : l’ennui, le vice et le besoin.« 

Pour un retraité, reprendre une activité professionnelle c’est l’occasion d’une stimulation mentale régulière, avec l’opportunité d’apprendre de nouvelles choses.

De nombreuses études ont montré que le fait de rester actif à la retraite avait un impact positif sur la santé physique et psychologique.


4. La valorisation de son expérience sans la pression du résultat

Travailler à la retraite c’est aussi l’occasion de vivre l’emploi différemment.

Que vous vous orientez vers une activité rémunérée ou des missions bénévoles, vous pouvez vivre cette deuxième carrière comme un moment de transmission où vous vous attelez à partager vos expériences aux plus jeunes qui ont soif d’apprendre.

Ce faisant, généralement le sens qu’on donne à son quotidien ne vient plus (seulement) de l’atteinte des objectifs de votre entreprise, mais surtout de l’appropriation des succès que connaissent les jeunes dont vous suivez l’évolution.


5. Réseau social professionnel

Il est naturellement plus difficile de développer son réseau social lorsqu’on est à la retraite, le travail étant généralement le lieu de prédilection où l’on étend son réseau.

Travailler à la retraite offre donc une structure où vous êtes en contact étroit avec vos collègues et avec tous les interlocuteurs de l’écosystème de votre entreprise.

Pour les retraités les plus réservés ou isolés, le retour au travail c’est l’opportunité instantanée de maintenir un tissu social autour de soi.


Quels sont les inconvénients à travailler à la retraite

Reprendre le travail une fois à la retraite n’est pas un chemin sans obstacle. Bien au contraire. Il est important d’évaluer chacun de ses inconvénients au regard de votre situation, pour décider si le cumul emploi retraite total ou partiel est fait pour vous.

cumul emploi retraite partiel droits à la retraite de base activité professionnelle revenus régime général reprise conditions sécurité sociale revenu démarches


1. Les stéréotypes sur les personnes âgées au travail

Les stéréotypes sur les personnes âgées au travail sont l’un des principaux freins à l’emploi des retraités : difficultés d’adaptation, lenteur, capacités cognitives réduites, problèmes de santé… et d’autres idées reçues encore, à combiner avec un niveau de salaire élevé.

Pour toutes ces raisons le retour à l’emploi des personnes de plus de 55 ans n’est pas une sinécure, malgré une multiplication des politiques publiques en faveur de l’emploi des séniors, en lien avec la volonté que l’on travaille plus longtemps.


2. Moins de temps libre pour vous

L’un des charmes à prendre sa retraite c’est le fait de disposer désormais de son temps comme bon nous semble.

Avec une reprise d’activité, c’est un luxe qui disparait. Si vous travaillez à plein temps, c’est le retour du réveil à heure fixe tous les matins. Et si vous optez pour un travail à temps partiel, vous vous exposez à des horaires et jours de travail variable d’une semaine à une autre.


3. Risque de payer plus d’impôts

Si le cumul emploi retraite permet sous certaines conditions d’additionner sa pension de retraite avec ses revenus d’activité professionnelle, le risque est de devoir payer beaucoup plus d’impôts au regard du supplément de revenus généré.

Ce risque est plus élevé pour ceux qui sont déjà dans les tranches les plus hautes du barème d’imposition ou ceux qui tutoient les paliers supérieurs.

Toutefois le plan d’épargne retraite individuel (PERin) vous permet de contourner ce frein. En effet les sommes versées sur un PERin sont déductibles de votre revenu imposable, ce qui permet d’y verser les revenus supplémentaires issus de votre activité de retraité sans payer le moindre impôt et mieux encore, en réduisant votre note.

Seul bémol, les sommes versées sur un PERin sont bloquées jusqu’à votre retraite définitive.


4. Réduction de vos pensions de retraite

Si vous n’avez pas droit au cumul emploi-retraite total, parce que par exemple vous n’avez pas obtenu votre retraite de base du régime général à taux plein, la somme de vos revenus bruts d’activité et des montants bruts de vos pensions de retraite de base et complémentaire ne doit pas dépasser soit 160% du SMIC (2 564,99€ en 2022), soit la moyenne des 3 derniers mois de salaires perçus avant le passage à la retraite.

Le montant en dépassement sera purement et simplement déduit du montant de votre pension de retraite de base.

le cumul emploi retraite de base activité


Tradez sans risque avec 100 000 € d’argent virtuel

Révélez le trader qui sommeille en vous avec le simulateur d’actions GRATUIT de notre partenaire e-Toro. Soumettez des transactions dans un environnement virtuel avant de commencer à risquer votre propre argent. Entraînez-vous à des stratégies de trading afin que, lorsque vous serez prêt(e) à entrer sur le marché réel, vous alignez les bonnes décisions pour développer votre patrimoine. Essayez le simulateur de trading aujourd’hui >>

Publié par Kliner

POSTS POPULAIRES